top of page
SOUDAIN,
      UN PARESSEUX
   TRAVERSE
LA RUE 

PREMIÈRE 27.MAI 2023 TANZHAUS NRW DÜSSELDORF

Direction artistique, chorégraphie et interprétation : Céline Bellut  

Co-création et interprétation : Ying Yun Chen et Jordan Gigout 

Composition musicale : Jacob Lorenz

Vidéo : Maylis Sanchez   

Conception lumière : Laura Salerno 

Costumes : Saskia Holte 

Dramaturgie : Peter Haas 

Assistant de production : Federico Rossi

Crédits photos : photographe Maylis Sanchez & montage Rafael Andrade Cordova

 

 

Coproduit par Tanzhaus NRW Düsseldorf 

Coproduit par Tanzfaktur Köln

Cette production est soutenue par : Fonds Darstellende Künste avec des fonds du Commissaire du gouvernement fédéral à la culture et aux médias dans le cadre du programme NEUSTART KULTUR et du ministère de la Culture et des Sciences NRW, NRW Landesbüro Freie Darstellende Künste.

Ce projet a été réalisé avec le soutien de FREIRAUM, un espace de collaboration conceptuelle et de travail pour les arts, et avec le soutien du programme de résidence Tanzatelier 0.10 à Quartier am Hafen.

Atelier "Dancing Donerstag" | Quartier am Hafen, Cologne | 27 avril

Présentation du studio dans le Quartier am Hafen, Cologne | 6 mai

 

PREMIERE | Tanzhaus NRW Düsseldorf | 27 mai | 20h

Tanzhaus NRW Düsseldorf | 28 mai | 18h

Tanztausch Festival Köln | 2 septembre à 20h

Saison Opening Tanzfaktur Köln | 7 septembre à 20h

Tanzfaktur Köln | 8 septembre à 18h 

21 Kölner TheaterNacht | 2 octobre 20h, 21h, 22h | Tanzfaktur

Screenshot 2023-09-13 at 12.46.28.png
Bellut©HansDiernberger-2129_web.jpg

"Les impulsions physiques sont-elles un moyen d'accéder à une certaine authenticité ? La désobéissance est-elle un moyen d'accéder à la liberté ?

 

Dans "Soudain, un paresseux traverse la rue", le thème de la désobéissance est traité en quatre actes distincts, ouvrant différents points de vue sur le sujet. Cette performance est une réflexion sur le consumérisme du divertissement qui prévaut dans la société actuelle et critique l'abus d'une culture qui promeut des corps performants virtuels et obéissants. Ainsi, nous rendons hommage au "prélude à l'après-midi d'un faune" de Vaslav Nijinski en tant qu'incarnation de la "(r)évolution" artistique, allant à l'encontre de l'obéissance établie.

 

Le concept de désobéissance est appliqué à diverses recherches sur le mouvement, ce qui donne lieu à une pièce dans laquelle les interprètes sont en constante négociation pour désobéir non seulement à leurs impulsions de mouvement mais aussi à leur propre fonction en tant que corps en mouvement. Indomptables et incontrôlables, ils ne suivent que la logique de ne pas obéir, de résister, de contrer et de trouver des alternatives.

 

Avec une équipe de cinq artistes, Céline Bellut explore physiquement et contextuellement le thème de la désobéissance à partir de perspectives humaines et non-humaines, montrant d'autres façons de vivre et de bouger."

bottom of page